L’Antre du dragon !

Salut Internet.

Ce samedi 7 mars 2015 il y aura une nouvelle après midi initiation à Liévin, dans l’Antre du Dragon, le magasin de jeu rue Jean Baptiste Defernez, pas très loin du cinéma Pathé à vol d’oiseau (et encore moins à vol de dragon). Comme pour la dernière fois, ce sera à partir de 14h.

Sinon, ça faisait longtemps que je n’avais pas donné de nouvelles. L’année à commencé tranquillement, pour l’heure on continu sur notre rythme de 2 séances par semaine, mercredi et vendredi à partir de 17h30 (quand la circulation le permet…).

Au niveau des événements, mais on organisé notre premier tour de championnat de France les 14/15 février. Nous étions 6 participants. Ce qui fait donc 5 parties sur 2 jours. Et ça s’est très bien passé. J’en profite pour remercier le directeur des Archives Départementales du Pas de Calais de nous avoir laissé utiliser leur salle de formation.

Pour ce qui est du futur. Il y aura ce mercredi la première réunion d’organisation du festival japonais d’Arras qui devrait se tenir en septembre. Et la semaine suivante, nous serons à Angres pour la préparation du festival de la jeunesse 2015 qui se déroulera en juin prochain.

Je pense donc que j’en reparlerais plus en détails assez rapidement.

 

À bientôt.

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

La fin du jeu de Go

Cette semaine les licenciés FFG ont reçu un mail de la RFG.

FFG : Fédération Française de Go

RFG : Revue Française de GO.

La RFG nous rappelait qu’en plus de l’édition de l’éponyme Revue Française de Go, elle avait son propre blog sur lequel elle parle du Go sa vie son œuvre.

Jusque là, rien d’extraordinaire, mais pourquoi pas, j’avais complètement zappé l’existence de ce blog, je décide donc d’y faire un tour. Et c’est en voyant leur dernier article, rédigé par l’incontournable Motoki Noguchi, que j’ai compris que la diffusion de cette publicité ne devait rien au hasard. Car cet article ne nous annonce pas moins que imminence de l’effondrement du jeu de Go ! Révolution ou effet de mode, l’avenir nous le dira, mais cet événement ne peut être laissé de coté, et nous incite à la prudence, l’avènement du « fuseki du trou noir ».

Il sera difficile appréhender le concept pour un non initié. Il faut savoir que le Go a au moins 2500 ans d’histoire. Et qu’au cour de cette période, le jeu lui même a très peu changé. Il fût un temps où existait des goban de taille 17×17, mais le format 19×19 a fini par l’emporter. À une époque encore plus lointaine on posait 4 pierres sur les points 4-4 (hoshi de coin) avant de commencer la partie, maintenant on fait ce qu’on veut.

La seule véritable évolution importante et moderne fût l’invention du komi qui a accompagné la professionnalisation du jeu :

Au Go celui qui commence a un avantage, c’est un peu comme avoir le service au tennis, raison pour laquelle c’est le plus faible qui débute (on lui laisse l’initiative). En pratique le phénomène est connu depuis longtemps et à l’origine, pour départager 2 joueurs ‘à égalité’, il fallait plusieurs parties où les joueurs jouaient noir à tour de rôle. Et comme c’était le Moyen-Âge, on avait que ça à faire. Ce qu’a apporté la professionnalisation du jeu c’est une estimation précise de cet avantage. Ainsi est apparu le komi, des points attribués d’office à Blanc pour compenser l’avantage de Noir. Pour l’histoire, le komi est actuellement de 6,5 points (règle japonaise). Grâce à lui, sur 100 parties jouées par des professionnels japonais, il y en aura statistiquement 50 qui seront remportées par le joueur Noirs et 50 par le joueur Blanc.

Et si tout ceci représente une évolution notable des règles du jeu, c’est dans le conclave du monde professionnel que ces débats passionnent. Un peu comme si la fédération internationale de tennis décidait de relever la hauteur des filets de 1 ou 2 cm. Rien de transcendant pour qui n’est pas dans le classement ATP.

Mais par ailleurs, l’histoire millénaire du jeu de Go porte un héritage bien plus consistant, qui n’a rien à voir avec les règles à proprement parlé, et que l’on trouve dans l’étude du jeu. Par exemple, cela faisait plusieurs milliers d’années que le joueur de Go ayant un minimum de niveau (et un taux d’alcoolémie dans les normes de la modération), n’a que 2 façons conventionnelles de commencer la partie. Et peut être 2 ou 3 variations exotiques pour s’amuser hors compétition. En tout, 4-5 ouvertures sur 361 coups possibles, ça fait peu, mais c’est qu’il en a fallut des parties pour arriver à ce noyaux de certitude. Et c’est justement ce noyaux qui est remis en question par le fuseki du trou noir :

Elles n’ont l’air de rien ces pierres noires sur la cinquième ligne, sauf qu’elles n’ont rien à faire là ! Ainsi on considère qu’elles devraient se trouver dans les coins, un peu comme les pierres blanches sur la 4ème ligne, ou alors sur la troisième ligne, mais nécessairement dans les coins.

Là sur la cinquième ligne au milieu de nulle part, Guo Juan 5p (5ème dan professionnel) serait tentée de dire que ça flotting in thi air,  façon polie d’expliquer de ces coups sont nuls, car éloignés de tout, n’apportent rien à Noir, et ne menacent rien chez Blanc. Les coups du débutant qui regarde le goban avec la circonspection d’une présentatrice météo de canal+ à qui l’on aurait refilé une armoire ikéa à monter et qui commencerait par couper une planche en 2.

Sauf qu’on ne parle pas ici de joueurs débutants, mais d’amateurs de niveau professionnels et même de professionnels 8p, 9p. Autrement dit du solide, et si tout ce que j’avais appris sur le Go était faux ?!

Bon en vérité ça ne serait pas la première fois que ça m’arrive, en fait c’est même courant, ça vous tombe dessus plus ou moins radicalement à chaque fois que vous progressez, c’est la définition même de la progression. Rien que du très naturel donc, et si 2000 ans de Go venaient réellement à mourir ça ne serait que pour mieux renaître !

Le fuseki du trou noir. Motoki Noguchi, blog de la RFG

 

Publié dans Les règles du jeu, monde du go | Laisser un commentaire

Portes ouvertes de la Maison de Services Jean Jaurès

En voila une bien belle affiche !

Je ne l’ai reçu qu’hier, mais j’espère qu’elle aura déjà été placardée à droite à gauche un peu partout dans le/les quartier/s Sud* la semaine dernière ou même d’avant, parce que bon, le 29 c’est quand même samedi de cette semaine !!!

*Je n’ai pas réussi à savoir si l’on devait utiliser le singulier ou le pluriel, quand on demande aux responsables territoriaux, on vous indique d’utiliser le singulier, quand on écoute les gens de la-bas, tout le monde utilisent le pluriel. De l’éternel différence entre la théorie et la pratique…

Si je compte bien ça sera notre 3ème intervention à l’accueil jeunesse, y aura t il plus de du monde cette fois ci ? là est l’enjeu de l’événement, Romaric qui est à l’origine du projet a espoir de réussir à faire sortir la population locale de ses maisons et appartements pour l’intéresser à la vie de son, ses, leurs quartiers – comme vous voulez.

Pour donner le niveau de challenge que ça représente, on commencera à parler de grand succès à partir de 45-50 visiteurs. Façon de dire que sur les 4 heures que ça va durer, on prend le risque de voir encore moins de monde qu’au forum des associations de 2013…

Mais qui ne tente rien n’a rien !!

Publié dans L'association | Laisser un commentaire

ARRASU NIHON MATSURI 2014

Ce week-end Arras était donc à l’heure japonaise… enfin quand je dis Arras, il faut comprendre la quasi totalité de la rue des balances.

Mais ne boudons pas notre plaisir, comme on dit en Micronésie, ce n’est pas la taille qui compte.

En réalité si, ça compte quand même, ce n’est pas un hasard si Fred (de Cap Nord), qui est à l’initiative de tout ceci, planifie une 2ème édition bien plus conséquente.

Ce week end servait de test, et notre impression à l’AGA est qu’il a été très positif. On a vu beaucoup de monde, à la louche, une quinzaine d’heures d’initiation sur les 2 jours.

Épargnée par la pluie, mais dans le froid de novembre, des dizaines de curieux sont repartis en emportant dans leur esprit, les bases du jeu de Go. On a initier plus de monde qu’à la fête du livre le 1er mai, et bien bien plus que pour le forum des associations. Et cerise sur le wagashi, cette fois ci, la plupart des personnes qui connaissaient le mot ‘Go’ (je ne parle pas du jeu, juste son nom), n’en avait pas entendu parlé dans une grille de mots-croisés, mais culture japonaise oblige, à travers le manga Hikaru No Go. Ce qui est bien plus agréable.

Pour le reste de la rue des balances, si j’en crois les quelques échos que nous avons eu de la part de Fred, des autres stands, des commerçants, et du public que l’on y a croisé, les retours sont également très positifs, et l’on peut espérer que l’opération se renouvelle a une échelle plus importante.

Sayonara !

 

Publié dans L'association | Laisser un commentaire

Novembre

Bonjour Internet

« À la Toussaint commence l’été de la Saint Martin »

Je voulais commencer ce mois de novembre par un proverbe, j’ai trouvé celui-ci qui colle plutôt bien à la météo. L’explication : à la période du 11 novembre les températures montent souvent quelques jours… (source : linternaute.com)

Vérité statistique ou superstition populaire, là est tout le mystère des proverbes. Cela dit, si cet été de la Saint Martin pouvait perdurer jusqu’en décembre, ça mériterait qu’on lui sacrifie un poulet ou qu’on lui brûle un cierge (selon ses traditions familiales).

Car les 15 et 16 novembre l’AGA sera à la rue ! À la rue des balances pour être précis, pour une grande première mondiale de… je sais pas exactement. Pour faire simple, disons que nous avons été invités par une librairie qui veut créer un événement autour de la culture japonaise. Je ne connais pas le nom, je ne connais pas vraiment le lieu, ce n’est pas moi qui ai vu l’organisateur, d’où je ne peux vous répéter que ce qu’on m’a dit. Ça va nous occuper tout le weekend, et ça aura une allure de mini-japan’expo arrageoise, avec des manga, des cosplays, qui sait, peut être de la restauration, mais du Go ça c’est certain. Apparemment la mairie est derrière, et l’organisateur est très motivé, il aimerait à terme organiser un tournoi de Go ce jour là, puisqu’il compte réitérer tous les ans. Sachant que la plus grosse difficulté dans l’organisation d’un tournoi de Go c’est de trouver un lieu et une date, si c’est offert, pourquoi pas.

Enfin on verra bien, si j’ai plus d’info avant j’en reparlerai, sinon, je pense que ça méritera un compte rendu.

 

Et ce n’est pas tout, le samedi 29, il y aura une porte-ouverte-interquartiersud-rencontralie-Jean-Jaures…. On avait une réunion mercredi dernier pour décider d’un nom, mais on n’a pas réussi à trancher, alors je les ai agglomérés en attendant le choix définitif.

Bref, le centre accueil jeunesse qui donne sur la cour de la maison de service Jean Jaurès fait sa porte ouverte. L’idée est de faire venir les gens des quartiers sud (ou du quartier sud je sais pas), pour essayer de casser les frontières psychologiques qui empêchent des populations de traverser les grandes rues et les idées reçues qui les séparent.  Pour faire simple, le centre d’accueil de Jean Jaurès ne reçoit que des jeunes de Jean Jaurès alors même qu’il a été ouvert pour tout le quartier sud. Il s’agit donc d’un énorme projet social, qui se concrétise dans cette porte ouverte. Outre le jeu de Go, il y aura aussi une médiathèque, des échecs, du football, des associations d’action sociale, et des écoles de réinsertion : l’école de la deuxième chance, et l’EPIDE de Doullens (c’est un peu loin d’Arras, mais c’est un internat, et ils viennent chercher certains de leurs pensionnaires à Arras).

Par ailleurs, le recruteur de l’EPIDE présent s’est montré intéressé par le jeu de Go, et si l’on trouve un moyen de passer outre les problème logistiques qui nous séparent de Doullens, peut être irions nous y faire quelques stages de Go. Encore une fois, pourquoi pas !

C’est donc un mois de novembre plein de nouveautés qui se profile, donc si Saint Martin pouvait y mettre une double dose de son été j’dirais pas non, le saint patrons des… soldats, oui bon, on fera avec.

À bientôt !

Publié dans L'association | Laisser un commentaire

Bonne année !!!

Ça y est c’est la rentrée !!!

Bon d’accord c’était il y a 2 semaines… et sinon vous ça va ? vous avez passé un bon dimanche ?

Nous, nous étions pour la troisième année consécutive au Forum des Associations d’Arras. Organisé par l’Association du Forum des Associations, salle… Tételin… Tévenin un truc comme ça, la salle de sport qui jouxte le parc Robespierre le long du grand boulevard. Et bien c’était beaucoup mieux que les années précédentes. La salle était plus grande, avec plus d’associations et mieux située avec des places de parking partout, en plus il faisait beau ne pleuvait pas, et grande innovation cette année : du public !! c’était tout con, mais encore fallait il y penser.

Je ne vais pas prétendre qu’il y avait foule, mais par contraste, cette édition peut au moins être qualifiée de vivante. En tout cas, nous, nous avons été occupé une bonne partie de la journée, il n’y a vraiment qu’en début de mâtiné, et aux environs de midi qu’on s’est parfois tourné les pouces. C’est pas encore la fête du livre, mais ça semble en bonne voie.

Forum des Associations d'Arras

9h15 un dimanche matin à Arras

 

Sinon quoi de nouveau, et bien pour l’instant pas grand chose. Le partenariat 2013-2014 avec l’Institut Confucius, pour les TAP et Gambetta, a mis notre compte en banque dans le vert clair. Du coup le prix des licences de l’AGA est en chute libre. Mais pour cette année, rien n’est prévu. Pour les TAP nous n’auront certainement pas le temps. Et pour Gambetta pas mieux puisque M Zouaghi est parti enseigner à New-York… et à moins que l’Institut Confucius ne nous rembourse les déplacements…

On a vaguement émis l’hypothèse d’une intervention le mercredi après-midi à Robespierre, il fallait recontacter le CPE qui l’année dernière avait manifesté une certaine curiosité, mais rien n’est fait.

À noter tout de même que nous retournerons proposer des initiations pendant l’après midi des enfants, aux Transes de Marie Grauette, à Monchy Breton le samedi 20, celui qui arrive.

À bientôt !

Publié dans L'association | Laisser un commentaire

fin de saison

Cet été, il n’y aura pas de permanence de l’AGA à Jean Jaurès, la dernière séance de la saison sera donc ce vendredi 27 juin.

À noter que nous allons certainement prévoir quelques rendez-vous, mais plutôt à la terrasse d’un café, ou dans un parc ensoleillé, à Arras ou ailleurs.

Concernant l’activité du club, l’initiation de Go à Gambetta s’est bien terminée, un peu abruptement à cause des bacs/brevets/voyages scolaires. Et nous n’aurons pas eu l’occasion de voir l’ultime finale de notre mini-tournois. Mais ça aura été une très bonne expérience. Il est dommage qu’elle ne puisse pas être renouvelée l’année prochaine, faute de temps pour ma part, et surtout suite au départ de M. Zouaghi, qui l’année prochaine enseignera le chinois à New-York, une chance pour eux.

À part ça nous avons expérimenté la fête des jeux, il y a environs 1 mois. Nous étions au CAJ de Jean Jaurès. Bilan, l’initiative est bonne, mais un gros défaut de fréquentation. Il faudra voir les propositions l’année prochaine…

Voilà, bonnes vacances à ceux qui en auront !

Publié dans L'association | Laisser un commentaire

En mai joue comme il te plait.

Bonjour monde entier.

Le 1er mai dernier a eu lieu la fête du livre à Arras, et cette année encore, nous y sommes allés. Il a plut un peu au cour de l’après midi, mais dans l’ensemble la journée fût bonne.

Surtout que nous étions dans la cour de l’Hôtel de Guînes, autrement appelé « l’espace jeunesse »ce jour là. C’était un bon choix, il y a peut être eu moins de passage, mais le public était plus intéressé, et plus décontracté. Nous proposions un jeu parmi d’autres jeux, quelque part, nous étions plus à notre place que sur le marché des activistes / syndicalistes / alter-consumeristes, qui nous est très sympathique, mais chez qui on dénoté, le contexte c’est important.

Et au final une bonne journée, un petit regret pour nos habitués, ceux que l’on voit chaque année, un seul nous a retrouvé, 5 min avant que l’on commence à remballer, ne nous ayant pas trouvé à notre place habituelle, il pensait que nous ne participions pas cette année.  On aurait dû laisser une pancarte avec un plan !

 

Pour le reste de notre récente actualité, nous travaillons toujours avec l’Institut Confucius pour des initiations de Go pendant les TAP pour la ville d’Arras, et a Gambetta avec une classe de 5 ème chinois première langue.

En marge de ça, nous avons enfin pu rencontrer les responsables des du CAJ de Jean Jaurès ; ‘Centre Animation Jeunesse’, nos voisins. On a organiser une après midi initiation au Go le mois dernier, mais c’était en même temps que la foire d’Arras, la concurrence fût rude…

Mais nous y avons appris la préparation pour fin mai de la fête des jeux, ou quelque chose comme ça. Le genre d’événement que tout club de Go qui se respecte se doit de participer ! Il faudra que j’en reparle.

Pour finir, comme nous sommes en fin de saison, nous ne prendrons aucune nouvelle inscription avant septembre prochain. L’avantage c’est que, jusque là, vous pourrez venir voir comment ça se passe, sans nécessité de vous inscrire, autrement dit gratuitement.

À bientôt !

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Et voilà décembre qui arrive

Bonsoir !

Il y a des périodes plus compliquées que d’autre, d’ordinaire, lorsque que le blog reste sans nouvelles pendant une longue période, c’est qu’il n’y a rien de bien nouveau pour le Go sous le soleil ciel d’Arras. Et bien cette fois ci c’est plutôt l’inverse, pas mal d’activité ces 2 derniers mois, et plus de temps pour narrer à la Terre entière nos dernières aventures. Et c’est poussé par les remords que je me sens obligé de prendre sur mon temps de sommeil pour ne pas encore, remettre à la semaine prochain… ou plus si affinité.

En premier lieu le tournois de Go de Lille, vers la mi-novembre ! L’événement était dans notre agenda, et nous étions au rendez-vous. L’histoire se passe à la taverne Trolls et petits lutins, un restaurant lillois à 2 pas du parc Jean-Baptiste Lebas. Un lieu sympa avec des étagères de jeux de société, tenu par des aficionados de Magic : l’assemblée. Très convivial, avec quand même une bonne blague pendant la 3 ème ronde.

Le tournois s’est déroulé sur le week-end. On a profité de la présence des représentants de la majorité des clubs de la région pour organiser l’assemblée générale de la Ligue Grand Nord.

L’organisation du Go français a plusieurs niveaux. Les clubs sont regroupés en ligues, l’ensemble des ligues forment la Fédération Française de Go. Et c’est du boulot, avec un minimum de gens nécessaires à son fonctionnement. Si j’en parle c’est que notre ligue était un peu le mouton noir de la fédération avec des postes laissés vacants pendant plusieurs années, et l’absence de gestion qui va avec. Ce qui est dommage, les clubs cotisent à la ligue, qui dispose de moyens financiers et matériels pour les aider à promouvoir de Go. Et tout était plus ou moins à l’abandon jusqu’à ce qu’on reprenne les choses en mains cette année ! Beaucoup de boulot administratif, des signatures en pagaille, rien de très sexy il faut l’admettre, mais indispensable, si l’on veut continuer à s’agrandir. Je ne parle pas ici que de l’AGA, ‘on’ représente le renouveau des clubs du ‘grand nord’ qui en veulent ! (au nord de Paris)

Et donc ce week-end là avait très bien commencé, et il a également très bien fini. C’est juste le soir qui fût… mémorable à sa manière. Nous étions dans un restaurant qui en temps normal n’ouvre pas la journée. Et c’était agréable d’avoir une salle rien que pour nous. Là où l’histoire part en vrille, c’est avec une trentaine d’inscrits, nous ne pouvions pas nous permettre de réserver toute la salle. Si on avait eu une ligue en état, peut-être que ça aurait pu se faire, mais là, c’est le club de Lille qui invitait avec ses moyens, et le restaurant ouvrait à partir de 20h. Sur le coup ça ne nous a pas effrayé plus que ça. Nous étions quand même à l’écart des quelques clients pas gênant du tout. On a donc commencé la troisième ronde vers 21h, l’estomac rempli et l’esprit serein. Jusqu’à ce qu’ils arrivent. La seule table qui nous était proche avait été réservée par un groupe de potes venus fêter l’anniversaire de l’un d’entre eux, en commandant des bières par litres, agrémentant l’atmosphère avec des hymnes que seuls les étudiants saouls ont l’art et la manière de bramer. Et qui ne s’arrêtaient que pour pratiquer le rite dit du « couloir de la mort ». J’ai eu tout loisir d’observer cette procession dans le dos de mon adversaire lors de nos 2 heures de jeu. Imaginez une farandole, les gens se mettent par deux, face à face en se tenant les mains, créant un passage sous lequel passent d’autre gens. Et bien là l’idée de génie c’est que celui désigné pour traverser le couloir devait le faire en buvant sa bière d’une traite en évitant si possible de la renverser, ce qui serait certainement jouable si le groupe ne s’amuser pas à lui donner des coups de pieds sur son passage. Pas méchamment, juste assez pour que la moitié du verre se retrouve au sol. Qu’est qu’on peut être inventif quand on est ivre quand même !  Enfin bref, les gérants étaient désolés pour nous, ils ne pouvaient pas deviner, et ont fini par retrouver leur girafe décorative dans un arbre on ne sait trop comment les comiques ont réussi à la sortir sans que personne ne les remarque. Les organisateurs du tournois ont hésité à annuler la manche, le problème c’est qu’on ne pouvait pas la rejouer le lendemain faute de train pour plusieurs participants. On l’a donc conservé, considérant que les conditions étaient les mêmes pour tout le monde. Bon, je vais rien dire, j’ai gagné ma partie.

De retour à Arras, on avait d’autres préoccupations, négocier avec la directrice de l’institut Confucius et les services de la Mairie, de faire du Go à l’occasion des TAP. Les TAP, ce sont les Temps d’Activités Périscolaires, ce que les mairies qui sont passées à la réforme des rythmes scolaires doivent mettre en place pour occuper les élèves le temps que la journée des parents se termine. Une histoire qui a beaucoup de potentiel mais où il faut savoir éviter les pièges. Au final on s’en est plutôt bien sorti. La proposition de départ était de faire des initiations de Go, à des élèves de maternelle… ? pendant 2 ou 4 séances…??? et après on change de groupe !!!! Autrement dit c’était pas gagné…

Il faut savoir qu’on peut jouer au Go avec un gamin de 3 ans, j’ai bien dit UN pas plus, dans une forme très simplifiée où l’on capture des pierres, pas de stratégie, pas de point. C’est drôle, ça les occupe 5 à 10 minutes, et après ça repart faire des trucs de gamins de 3 ans. Mais là on parlait d’un groupe, un nombre inconnu, pendant 30-40 min, et on aurait à peine le temps de commencer quelque chose, les gamins de s’habituer à nous (ne serait ce que ça), qu’il faudrait changer de groupe ! Le Go est certes un jeu, mais il ne faut peut être pas exagérer non plus.

On voulait bien le faire, mais avec au minimum des CE2, une quinzaine grand maximum, et sur des cycles de 10 séances, histoire de réussir à créer quelque chose. Loin de l’idée d’en faire des joueurs de Go accomplis, on ne pourrait voir qu’une ou deux règles, mais qu’il leur reste quelque chose. Et on a presque tout obtenu. On nous a collé avec les activés sportives pour que l’on puisse disposer de cycle de 7 séances, 7 c’est pas 10, mais c’est déjà mieux. Un groupe de CE, et un de CM, et ils ne sont « que » 19 dans le groupe de CE. Mais la présidente y est arrivée ! Cette semaine, était la 4ème, le début avait été un peu chaotique, mais elle a réussi à trouver la méthode, l’organisation, l’autorité, maintenant que les gamins savent à qui ils ont à faire, ils commencent à trouver le rythme, et s’amusent de plus en plus. Ça en valait la peine. Il est dommage de ne pas disposer de plus de temps pour que d’autres groupes puissent essayer. Mais changer de groupe et ne faire que 3 séances serait revenu à ne rien faire, et y’a pas écrit Sysiphe.

Pour ma part, je vais au collège Gambetta, à l’initiative du professeur de chinois, avec une classe de cinquième qui a eu la bonne idée de faire chinois en première langue. C’est la petite classe, ils ne sont que 9, dans l’autre ils sont 30, tant pis pour eux. Et finalement rien à signaler, ça se passe bien, les séances durent 50 min, ce qui est incroyablement cour. Mais je pense que d’ici les vacances, ils sauront tout ce qu’il y a à savoir pour commencer à jouer au Go.

 

@ +

Publié dans L'association, monde du go | Laisser un commentaire

Forum des associations d’Arras

Bonjour Terre virtuelle universelle.

Aujourd’hui avait donc lieu le forum des associations du forum des associations… Non il n’y a pas d’erreur dans la formulation. Le forum des associations est une association d’associations dont le but est d’organiser le forum des associations, événement public où l’on peut venir rencontrer les associations adhérentes à l’association du forum des associations… en gros.

Bilan, on pourra dire que ça s’est bien terminé… n’allez pas croire que ça ai mal commencé, mais plutôt qu’il n’y a pas vraiment eu de commencement, puisque je ne pense pas qu’il y ai eu du public avant 15h~16h.

Quand on ouvre à 10h ça pique un peu. Mais c’est une réalité, il y avait encore moins de monde que l’année dernière. Et honnêtement je ne sais pas comment on pourrait faire pour changer la donne. On a vu passer le président du forum, il devrait y avoir une réunion pour établir un bilan du week-end, j’essayerai d’y aller. Peut être que la prochaine édition aura lieu sur les places, en extérieur… à la manière de la fête du livre, pourquoi pas…

Après personnellement, dans ma petite association de loisir, quand je pense « forums d’associations », mon erreur humaine me projette dans un monde où le public viendrait découvrir les activités diverses et variées existant dans sa ville, l’occasion d’une sortie en famille distrayante et bon enfant. Et il y avait un peu de ça. Comme j’avais du temps à perdre, j’ai un peu tourné. Un astronome m’a bluffé avec une application qui m’a permis de situer en live, planètes, étoiles, constellations et même l’ISS  sur sa tablette. Comprendre que la tablette au bout des bras, vous affiche une carte du ciel en direct correspondant à la portion de ciel derrière la tablette, à travers les murs, les nuages, voire même la planète quand on l’oriente vers le sol ! À coté, sur la partie électronique du stand, un poste radio fabriqué par des enfants de 12-13 ans,  avec des composants électroniques fixés sur du bois et une antenne bricolée avec une boite à chaussure. On a également sympathisé avec le stand de danse/pâtisserie orientales. Au delà, même si c’est moins mon truc, la zumba faisait face au taï-chi, on a évité de peu l’affrontement du yoga et de la rigologie (la rigologie c’est promouvoir l’idée que tout irait mieux si l’on apprenait à se tordre de rire, là où le yoga nous propose de se tordre tout cour). Il y avait aussi de la plongé sous-marine et en forçant un peu ou pouvait aller voir les philatélistes, les numismates, ou mieux, le stand sur une relation à la fois inter-régionale et transatlantique, entre l’Artois et le Québec.

Là où ça coince, c’est que dans la vraie vie, beaucoup d’associations se créent pour aider les gens en difficulté, la croix rouge était là, les blouses roses, la DASS on m’a dit, aide au logement, aide aux personnes en difficulté, à des pays d’Afrique, enfants handicapés, accompagnement en fin de vie, soins palliatifs, crémation… (disposés plus ou moins dans cet ordre). Une proportion importante de cause bien plus noble que notre petit jeu de plateau, mais vers lesquels le public humain ne se tourne que par nécessité et qu’il fuira du regard les jours ordinaires, tant elles ont plutôt tendance à casser l’ambiance des week end en famille distrayants et bons enfants. Et force est de constater que si l’on ne peut pas se passer de ces assos, elles ne feront jamais venir de chaland.

 

Pour finir, la bonne nouvelle égocentrique de la journée fût la publication dans la Voix du Nord d’un article sur nous, l’Atelier du Go Arrageois. On avait eu le droit à une interview mercredi dernier, dans le cadre de la présentation du forum des associations. Et se dire que l’article a été lu survolé par des milliers de personnes ce dimanche matin même, et que parmi ces lecteurs quelque uns se soient déplacés spécialement pour nous voir nous, et bien ça nous à fait une bonne journée.

Dans le même registre des bonnes nouvelles journalistiques, on a été interviewé par l’Avenir de l’Artois, ce qui a été une bonne surprise. Ça me donnerai presque envie de rédiger un dossier de presse pour le mettre en téléchargement sur le site. Je vais mettre ça dans ma liste des choses à faire avec le site, avec finir de rédiger les règles du Go, inventer d’autre exercices pour le Dojo, établir la liste de nos livres de go et leur présentation… et tout relire une dizaine de fois pour éliminer des fautes…

 

Bon à bientôt !

Publié dans L'association | Laisser un commentaire